• Affiche rentreeEDH A3(1)
01
Apr 15

Les Étudiant·e·s Démocrates Humanistes, réuni·e·s hier soir lors de leur assemblée générale à Louvain-la-Neuve, ont réaffirmé leur vision de l'enseignement supérieur. Une vision résolument humaniste et non capitaliste, tournée vers le futur, en vue de former des citoyen·ne·s critiques et responsables, capables de réagir aux grands enjeux de nos sociétés en changement.

La réforme que nous appelons de nos vœux repose sur cinq piliers: 

- Un enseignement public: nous demandons un enseignement financé et organisé exclusivement par l'État, seul garant de l'intérêt commun, toute intrusion d'acteurs privés au sein de l'enseignement engendrant de facto une marchandisation de ce dernier. 

- Un enseignement gratuit: notre vision se base sur le plaisir d'apprendre et non sur une logique de retour sur investissement pour l'étudiant·e ou la société. Nous demandons donc un enseignement gratuit pour tou·te·s, voire la mise en place, comme au Danemark, d'un système de rémunération des étudiant·e·s durant leur cursus.

- Un enseignement de qualité: l'enseignement supérieur doit être pourvu des moyens nécessaires en termes d'infrastructures comme d'encadrement en vue de favoriser un apprentissage de qualité pour tou·te·s. Afin de mettre tout le monde sur un pied d'égalité, nous demandons que soit fourni gratuitement à tou·te·s les étudiant·e·s un ordinateur portable de dernière génération, et ce chaque année.

- Un enseignement critique et citoyen: nous partageons la vision d'un système d'enseignement qui forme des citoyen·ne·s engagé·e·s et critiques plutôt que des relais du système en place.

- Un enseignement accessible à tou·te·s: nous demandons une totale égalité des chances d'accès de chacun·e à l'enseignement supérieur et donc la suppression de tous les types de barrières à l'entrée pouvant biaiser le libre choix des individus. Les filtres à l'entrée sont toujours une sélection injustifiée fondée sur le darwinisme social.

Les EDH réclament donc la gratuité immédiate des frais d'inscription pour tou·te·s, la suppression des tests d'entrée dans les différentes filières ainsi qu'un refinancement public de notre système d'enseignement à hauteur de 10% du PIB. 
La conjoncture actuelle ne doit en aucun cas constituer un prétexte pour repousser ces mesures. L'État a su trouver des milliards pour renflouer les banques durant la crise et doit par conséquent être en mesure d'allouer des fonds dans les mêmes proportions pour former sa jeunesse. Une taxe sur les millionnaires, ou encore la réallocation des moyens affectés à l'achat des avions F-35, sont des pistes qui doivent être envisagées. Si l'enseignement était un F-35, ils l'auraient déjà financé!

Les EDH vous invitent à marcher à leurs côtés demain dans les rues de Bruxelles et à taper sur des casseroles pour exiger de la part des pouvoirs publics un enseignement libéré de toute oppression financière.

Les EDH prônent une société de vivre ensemble où l'humain·e serait enfin remis·e au centre de toutes les préoccupations: De chacun·e selon ses capacités à chacun·e selon ses besoins!

 

Bon premier avril à tous!

 

 

Video Présentation

24h Vélo de Louvain-la-Neuve 2010.image

Comme chaque année, les EDH sont présents aux 24h vélos de Louvain-la-Neuve pour présenter leur nouvelle action. En 2010, c'est la problématique des Kots qui a été mise en avant.