23
Déc 13

Cela fait maintenant quelques semaines que les Étudiants Démocrates Humanistes ont mené leur campagne "La main dans le(s) SAC" afin de rétablir la vérité à propos de tout ce qui est dit et exagéré à propos des Sanctions Administratives Communales, notamment par les différentes jeunesses politiques de gauche. 

Sans penser que cette campagne leur avait fait gagner un brin de lucidité sur ce dossier si important, nous espérions pourtant que cette action de sensibilisation avait permis de les mettre en garde sur le danger des dérives populistes (appels répétés de certains à la désobéissance civile) ainsi que sur le mauvais signal envoyé aux jeunes en général... 

C'est donc avec étonnement que nous avons découvert le dernier effet d'annonce des Jeunes Socialistes annonçant que le PS avait demandé, ce lundi en bureau politique, à ses bourgmestres, de ne pas appliquer les SAC dans leur commune respective. 

Loin de nous l'idée de condamner le PS d'être un parti bipolaire, mais cette annonce interne aux intentions purement électoralistes pose toutefois un problème de cohérence dans le chef du premier parti francophone du pays qui, en faisant partie du gouvernement fédéral et de la majorité parlementaire, a proposé et voté cette loi pour décider ensuite de finalement ne pas l'appliquer ! 

Les Étudiants Démocrates Humanistes demandent donc au Parti Socialiste de se positionner une fois pour toutes sur ce sujet en envoyant aux citoyens un message clair, en cessant dès lors de les manipuler en retournant leur veste dès que l'opportunité se présente et en prenant leurs responsabilités d'appliquer dans leurs communes la loi qu'ils ont votée au nom du peuple belge. 

Loris Resinelli,
Secrétaire Politique

Jérôme Bastin,
Président