14
Mai 11

La participation des étudiants à la défense de leurs intérêts est un enjeu démocratique qu’il est primordial de préserver mais surtout d’améliorer. L’actuel décret qui organise cette participation ne respecte pas le principe de proportionnalité qui lui seul permettrait de prendre en compte les revendications de chaque étudiant.

Il favorise alors le monopole des idées, en méconnaissant le pluralisme, alors que celui-ci est un rempart contre les extrêmes.

Actuellement, chaque CE (conseil étudiant) s’affilie à une ORC (organisation représentative des étudiants au niveau communautaire). Cette affiliation se décide par un vote majoritaire, parfois très serré, entre les deux principales ORC (la FEF et l’UNECOF), la minorité étant de fait affilier à l’ORC non voulue.

Alors que certains proposent un système d’affiliation individuel, qui répond à l’exigence de pluralisme et de représentation des ressentis étudiants, mais peu réalisable, très coûteux à la réalisation et supprimant tout liens entre la représentation locale (CE) et communautaire (ORC), les Etudiants Démocrates Humanistes prônent un système proportionnel.

Ce système assurera d’une part un plus grand respect de la volonté de représentation des étudiants d’autre part de garder un lien entre les CE et les ORC.

Les Etudiants Démocrates Humanistes (EDH) proposent de garder la compétence du choix d’une ORC au niveau des CE mais d’y instaurer un système proportionnel. Concrètement, chaque membre du CE représenterait un nombre d’étudiants qu’il attribuerait librement à une ORC. Ce nombre serait égal au total des étudiants de l’institution (Université, Haute Ecole ou ESA), divisé par le nombre de membre du CE.

Dans un objectif de garantir les liens essentiels entre les CE et les ORC, les membres de CE ayant voté pour la même ORC, éliraient entre eux leurs représentants au sein de l'AG de cette ORC.

Les cotisations accordées annuellement aux ORC, seraient toujours versées par les CE et réparties proportionnellement au nombre d’étudiants attribué à chaque ORC.

Les Etudiants Démocrates Humanistes espèrent que le Ministre proposera des réformes favorisant le pluralisme de la représentation étudiante et la collaboration entre le niveau local et communautaire. Le système que nous proposons répond à ces objectifs de manière réalisable et peu coûteuse.

Par cette recommandation, nous proposons une solution réaliste qui renforcera la qualité et la pertinence de la représentation étudiante.

Le Bureau National des EDH