21
Sep 10

Les Etudiants Démocrates Humanistes (EDH) se réjouissent des déclarations de la Ministre fédérale de la Santé, Mme Laurette Onkelinx qui pour la première fois s’est déclarée contre le numérus clausus imposé en médecine.

Après l’avoir dénoncé mainte fois depuis des années, les EDH se félicitent de la prise de conscience tardive de la Ministre qui reconnait ENFIN le caractère contradictoire du Numerus-Clausus. Quelle idée saugrenue que de limiter le nombre de nouveaux praticiens en période de pénurie dans certaines régions ou dans nombres de spécialisations, alors que des médecins sont appelés de l’étranger pour faire face à cette pénurie croissante.

Depuis plusieurs années déjà, nous demandons un système plus juste pour les étudiants et qui réponde réellement aux besoins de la population !

Mais quid de ces belles paroles, pourquoi la Ministre a t-elle attendu d’être membre d’un gouvernement en affaires courantes pour prendre conscience de la réalité du terrain? A quand une véritable réaction du gouvernement sur ce sujet important ? Qu’en sera t il après la formation du futur gouvernement ?

Nous avons sans cesse milité et militons encore en faveur d’un système plus juste et plus Humain ! C'est-à-dire un système qui répond mieux aux besoins de tous les citoyens.

Nous souhaitons dès lors la suppression du numérus clausus couplée à l'instauration d’un examen d’entrée en première année d’étude de médecine afin de garantir une qualité de la formation et une limitation du nombre étudiants en médicine  en adéquation avec la capacité d’accueil des universités.

Le Bureau National des EDH