13
Jan 12

En ce début de nouvelle année, les étudiants sont en attente de bonnes résolutions venant du monde politique, les étudiants démocrates humanistes de Liège ont voulu mettre en avant leurs préoccupations par la réalisation d’une enquête auprès des étudiants de l’ULG.

Lancée le 24 octobre, cette enquête a recueillis l'avis des étudiants sur 5 thématiques principales (accessibilité financière aux études, kots, transports en commun, bibliothèques universitaires et festif). Durant un mois, plus de 300 étudiants de l’ULg ont été interrogés, et nous ont répondu en toute franchise sur leurs priorités et leurs difficultés d’étudiant.

De cette enquête, la mobilité est ressortie en tant que sujet d’insatisfaction grandissant, plus d’un sur deux la jugeant insatisfaisante (52 % d’insatisfaction pour les bus et 66% d’insatisfaction pour les trains) et mettent ainsi en évidence le mécontentement face au large mouvement de grève du mois de juin dernier, alors que les étudiants devaient se rendre à leurs examens.

De façon plus générale, l’insatisfaction se pose aussi sur la ponctualité des bus (66%) suivi de leur prix (62%) et de leur trop faible fréquence (55%).
Pour le rail, on retrouve le même ordre à savoir la ponctualité (69% d’insatisfaits) suivi du prix (67%) et enfin de la fréquence des trains (62%).

La seconde préoccupation des étudiants universitaires liégeois concerne l’accessibilité financière des études puisque près d’un quart des étudiants disent avoir des difficultés à payer leur minerval.

En ce qui concerne les étudiants en kot, 21 % des étudiants koteurs disent avoir du mal à payer leur logement.
Au niveau du service social de l’université, les résultats sont quelques peux inquiétants, si près de 30% des étudiant y ont fait appel, un tiers de ces étudiants n’en a pas été satisfait et plus d’un étudiant sur cinq n’était même pas au courant de l’existence du service.

  • Afin d’œuvrer pour que Liège soit une ville étudiante agréable et de répondre aux besoins des étudiants  les étudiants démocrates humanistes de Liège proposent déjà quelques pistes de réflexion :
  • Afin d’éviter la prise en otage des étudiants en cas de mouvement social, nous proposons de réfléchir à l’instauration d’un service minimum pour les transports en commun.
  • Afin d’aider les étudiants non-boursier à prendre en charge leur minerval, nous sommes pour la mise en place d’une bourse d’étude proportionnelle.
  • Pour aider les étudiants koteurs, nous sommes pour la mise en place d'une déductibilité fiscale des frais de kots dans la déclaration fiscale des parents dont les enfants poursuivent des études supérieures et qui résident à plus de 30km du lieu de leurs études.

En cette période de fête et surtout de bloc pour les étudiants Liégeois, les étudiants démocrates humanistes font le vœu d’être écouté par la classe politique.

Adrien Remy et Jérôme Bastin
Coprésidents des étudiants démocrates humanistes de Liège